marc bankowsky

MARC BANKOWSKY 

BIOGRAPHIE

« Quand la violence eut renouvelé le lit des hommes sur la terre,
Un très vieil arbre, à sec de feuilles, reprit le fil de ses maximes…
Et un autre arbre de haut rang montait déjà des grandes Indes souterraines,
Avec sa feuille magnétique et son chargement de fruits nouveaux. »
Saint-John Perse

Après des études à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs et à l’École Nationale Supérieure des Beaux Arts à Paris, Marc Bankowsky pratique d’abord la peinture. Sa rencontre avec le peintre José Fabri-Canti le conduit en Corse pour fonder Cyrne Arte, phalanstère réunissant des artistes plasticiens, comédiens et musiciens. Des ateliers de sculpture, céramique, mosaïque, dinanderie, ferronnerie, sont installés dans un village de Balagne. Il s’initie à la fresque et à la mosaïque et poursuit son parcours de peintre tout en participant à l’organisation des premiers festivals de musique de Corse.


Dans les années 70, Marc revient à Paris après un détour en Suisse, où il découvre et apprend le tissage. Naissent de son imagination d’énormes cocons suspendus, les « Nacelles », qui rencontrent un immense succès, notamment aux biennales de la tapisserie à Lausanne. Les musées et les Maisons de la Culture exposent ses oeuvres. Pour son ouverture, le Centre Georges Pompidou lui commande une œuvre monumentale, installée devant l’entrée. Son goût pour le modelage, la magie de certains objets, l’amènent dans les années 80 à travailler le bronze, auquel il se voue depuis, renouant avec ses racines mythologiques. Peter Marino lui demande de réaliser des tabourets et des objets d’orfèvrerie pour Christian Dior.
Les forces de la nature, à travers les règnes végétal, minéral et animal, deviennent mobilier et objets de bronze et aussi de plâtre et de résine, séduisant les décorateurs de renom ainsi qu’une clientèle privée des USA, d’Europe et d’Asie.

OEUVRES